6 façons de donner du temps quand on n’a pas le temps!

Si vous êtes comme moi, « Je n’ai pas le temps »  faisait partie de votre vocabulaire courant.  Que ce soit pour le ménage, pour une activité sportive ou pour me faire des lunchs, le travail semble toujours prendre la priorité. Peu importe la profession ou le secteur d’activité, c’est souvent la réalité d’un jeune professionnel dans les premières années qui suivent l’obtention de son diplôme universitaire.

Nous avons le désir d’être les meilleurs le plus rapidement possible et nous cherchons l’ascension rapide au sommet de la pyramide en se disant que lorsqu’on y sera arrivé, on pourra enfin profiter de la vie. 

En cours de chemin, on réalise que notre « équilibre » n’est pas idéal et que nos supérieurs qui sont au sommet de cette fameuse pyramide ne semblent pas profiter de la vie.  C’est souvent à ce moment qu’on se fixe des résolutions d’équilibre : « En 2014, je vais prendre plus de temps pour moi et pour les autres». On voit d’ailleurs de plus en plus de jeunes professionnels très occupés s’impliquer dans des causes ou dans des associations à but non-lucratives. 

Personnellement, mon implication au sein de la Relève d’affaires de la Croix-Rouge était une belle façon de retrouver cet équilibre certain. Ça m’a permis de mettre mon énergie ailleurs qu’au travail tout en contribuant à une belle cause. Il n’est pas vrai qu’il faut avoir beaucoup de temps pour s’impliquer.  J’en suis la preuve.

Pour ceux et celles qui considèrent cette alternative pour retrouver leur équilibre, voici quelques exemples d’implication qui demandent différents niveaux d’effort et d’investissement en temps.

6 façons pour qu’un jeune professionnel occupé s’implique sans manquer de temps

Inscrivez-vous sur la liste de bénévoles 

Certains organismes vous permettent de vous inscrire sur une liste de bénévoles. Évidemment, tous les types de bénévolats ne demandent pas la même quantité de temps et d’efforts.  Il est donc important de vous informer avant de vous inscrire sur une liste afin de connaître les implications. Voici quelques exemples concrets de bénévolat à la Croix-Rouge canadienne. Pour vous inscrire ou pour obtenir davantage d’informations sur les possibilités qui s’offrent à vous, je vous invite à visiter le https://www.partenairescroixrouge.ca/Page.aspx?pid=367.

1. Bénévole en centre d’appel : Si vous êtes inscrits sur la liste de bénévoles, la Croix-Rouge pourrait communiquer avec vous lors d’événements majeurs (ex. : Lac Mégantic) qui nécessiteraient l’implantation d’un nombre important de centres d’appel pour la collecte de dons. Le cas échéant, on vous demanderait alors si vous êtes disponibles pour faire un quart de travail d’environ 3-4 heures à titre d’agent en centre d’appel. Ce type de bénévolat est idéal pour la personne qui désire s’engager sur une base sporadique, particulièrement lors de catastrophes, mais qui souhaite avoir la possibilité de refuser si son horaire ne le permet pas.

2. Bénévole en intervention– sur le terrain : Après avoir suivi quelques heures de formation en secourisme et en intervention, vous pourriez être appelés à aider sur le terrain lors de sinistres majeurs (ex. : Inondations St-Jean-sur-le-Richelieu). Ce type de bénévolat est plus exigeant puisqu’il nécessite d’assister à plusieurs formations au préalable, en plus de nécessiter une flexibilité dans son horaire (souvent à la dernière minute) lorsque survient un sinistre. Toutefois, il faut souligner que ce type de bénévolat est très valorisant, compte tenu de la proximité avec les personnes sinistrées.

3. Bénévole en intervention– de garde : Si vous êtes intéressés par l’aide directe aux sinistrés et que vous demeurez à Montréal mais que votre horaire de travail ne vous permet pas une horaire flexible vous permettant de venir porter secours le plus rapidement possible lorsque survient un événement malheureus, vous avez également la possibilité d’agir à titre de bénévole en prévention de garde. De cette façon, vous avez un quart de travail de 3-4 heures fixe à chaque semaine où vous êtes dans un local de la Croix-Rouge, prêts à répondre à un appel d’urgence et à vous déplacer si le besoin se présente (ex. : feu dans un immeuble).

4. Financement : À la Croix-Rouge canadienne, lorsque vous vous inscrivez à titre de bénévole en financement, vous devez vous fixer l’objectif d’organiser au moins un événement au sein de votre entreprise ou de votre communauté. Voici quelques activités populaires qui sont souvent organisées par les bénévoles en financement, peu importe la cause ou l’organisme.

  • Journée Jeans au travail – Prix fixe ou variable en échange de porter une paire de jeans confortable un vendredi au travail…. Voici une idée simple, nécessitant très peu d’organisation mais faisant souvent le grand bonheur de votre entourage. J’en profite d’ailleurs pour souligner l’organisation d’une Journée Jeans au Travail les 7 et 14 mars prochains dans les bureaux de Deloitte à Montréal. Une belle initiative d’un membre de la Relève d’affaires de la Croix-Rouge, Jadys Bourdelais.
  • Journée BBQ – Quoi de mieux qu’un bon hot-dog ou hamburger un vendredi midi ou après-midi sous le soleil en plein mois d’août !  Une belle façon de socialiser avec vos collègues au lieu du traditionnel 5@7. Ce type d’activité demande davantage d’efforts (logistique, recherche de commandites, etc.) de la part de l’organisateur, mais permet certainement de rassembler les troupes à la suite d’une période occupée ou d’un échéancier rencontré.
  • Desserts  –  Invitez vos collègues à préparer des desserts et effectuez une vente de desserts dans vos bureaux. Ce type d’activité est normalement très populaire, surtout lorsqu’il y a intégration d’un thème (ex. : desserts ethniques) et l’organisation d’un concours (ex. : le plus beau dessert). Voici un exemple d’activité qui demande très peu d’investissements en temps de la part de la personne qui l’organise, tout en satisfaisant les plus gourmands.
  • Compétition interdépartementale - Pourquoi ne pas créer une compétition entre départements à savoir qui sera en mesure d’amasser le plus de sous pour une cause ou un organisme? D’ailleurs, cette option est très populaire au cours des dernières années lorsqu’elle est combinée avec une activité sportive (course, vélo, ski, etc.). Le portail web de la Croix-Rouge est un excellent outil pour ce type de campagne et facilitera définitivement la tâche de l’organisateur ! Il s’agit également d’une très belle façon de faire du « team building ».

 

  • 5. Participez à des événements organisés par d’autres Vous avez peur du niveau d’engagement nécessaire pour devenir un bénévole mais vous désirez tout de même réussir à contribuer à une cause qui vous tient à cœur ? Aucun problème.

Prenez la résolution de consacrer quelques heures par année et quelques dollars pour participer aux événements organisés par des organismes de jeunes professionnels, comme la Relève d’affaires de la Croix-Rouge. C’est une excellente façon vous changer les idées durant les périodes de pointes au bureau (ou de cultiver votre réseau professionnel si vous n’osez pas décrocher complètement) tout en contribuant à une bonne cause. En participant à de tels événements, vous risquez également d’être convaincus que vous désirez vous impliquer davantage au sein de comités.

  • J’en profite donc pour souligner notre prochain événement – La 2e édition du Manucure-O-Thon de la Relève d’affaires de la Croix-Rouge en partenariat avec le Centre de beauté Royal, qui se tiendra les 12, 13 et 14 février 2014 au 1000 de la Gauchetière. Mesdames, pour 18$, vous pourrez bénéficier d’une manucure express (15 minutes). Messieurs, pour 10$, vous pourrez faire cirer vos plus beaux souliers ! Un happening express à ne pas manquer ! Faites vite, les places sont limitées ! Visitez le www.relevecr.ca pour plus de détails et pour prendre rendez-vous.

 

  • 6. Faites un don Les options précédentes vous demandent encore trop de temps dans votre horaire chargé ?  Inscrivez-vous à un don mensuel automatique de 10$ ou à un don unique annuel. Plusieurs organismes ou causes vous offrent cette possibilité, dont la Croix-Rouge canadienne (http://www.croixrouge.ca/faites-un-don). Cette option vous permettra de vous impliquer en contribuant à votre cause directement, en plus de recevoir un reçu d’impôt, tout en y consacrant le moins de temps possible. Toutefois, si votre but était de retrouver un certain équilibre de vie, je doute que cette option soit celle qui réponde le mieux à votre objectif.

- Valérie Verdoni